L'homme qui aimait la guerre (Extrait)

Neuf

Extrait de l'affiche française

Plus de détails

  • Tirage photo*
    avec
    passe-partout


    40x50 cm

    Edition libre



    49 €



49 € TTC

*Papier photo argentique (Tirage par insolation)

Les « éditions libres » sont disponibles en galerie.
Livraison : 2 à 5 jours.

Les « éditions limitées » sont éditées à la commande.
Délai de disponibilité en galerie : 1 semaine.
Livraison : Prévoir 1 semaine supplémentaire.

Nous vous invitons à nous contacter pour toute demande particulière.

Fiche technique

Genre Drame
Couleur Jaune / Orange / Rouge
Orientation Horizontal

Quelques informations

Extrait de l’affiche du film "L'homme qui aimait la guerre"

Tirage photo sur papier photo argentique avec passe partout


LE FILM

Film américain de Philip Leacock (titre original : The War lover) sorti en 1962.
Le film est inspiré du roman éponyme de John Hersey (1959, prix Pulitzer).
Avec : Steve McQueen, Robert Wagner, Shirley Ann Field, Ed Bishop, Michael Crawford
Buzz Rickson, excellent et arrogant pilote de bombardier pendant la Seconde Guerre Mondiale, cherche le danger partout. Jouant avec la mort, il accepte les missions les plus dangereuses malgré les risques qu'il fait courir à ses équipages...


L'AUTEUR

Charles Helmut Rau (1915-2016) est un graphiste, photographe, affichiste et peintre français d’origine allemande. Son œuvre artistique s’étend au cinéma, à la presse et à la Haute-Couture. Auteur de près de 200 affiches de film, il a travaillé pendant 40 ans dans le cinéma à Berlin, à Alger et à Paris. Il est notamment l’auteur des affiches de Ne Nous Fâchons Pas, L’Homme qui Aimait la Guerre, 100.000 dollars au Soleil, L’Age d’Or, L’Espion… 
Il a également collaboré pendant 15 ans avec le Crazy Horse de Paris, dont il a renouvelé l’image graphique, notamment par une nouvelle façon de photographier les danseuses. 

Helmut Rau nait à Frankfort en 1915. Il entre en 1933 à l’Ecole d’Arts Appliqués de Frankfort. Il s’installe ensuite à Berlin chez son oncle Kurt Wendler, photographe et affichiste de cinéma. Il réalise ses premières affiches pour la UFA qui l’engage comme portraitiste de façades de cinéma. 
Il quitte l’Allemagne en 1937 et s’engage comme volontaire à la Légion Etrangère jusqu’à la fin de la guerre. En parallèle, il crée des affiches pour le comité français de libération nationale. Après la guerre, il se fixe à Alger où il fonde une famille et crée un atelier de publicité pour le cinéma. 
En 1962, il part pour Paris où il réalise de nombreuses affiches de films pour Gaumont et les compagnies américaines. 

En parallèle de son activité d’affichiste pour le cinéma, Charles Helmut Rau exerce son art dans les domaines de la peinture et la photographie. En 1970 il expose une série de toiles d’inspirations personnelles au Grand Palais ainsi qu’aux Salons des Indépendants, des Artistes Français et d’Automne. En 1977, il se lance dans la recherche de nouveaux procédés photographiques et en réalise une exposition avec les résultats de ses recherches. Ses motifs graphiques séduisent les maisons de Haute-Couture (Christian Dior, les soyeux lyonnais…) qui les utilisent pour leurs collections. 
Pendant de nombreuses années, ses graphismes sont publiés chaque semaine dans des magazines tels que Paris-Match, Le Point, Votre Beauté…

De 1995 jusqu’à son décès en Août 2016, il se consacre à l’écriture de ses mémoires « La malle de Berlin » et à la réalisation d’une œuvre photographique et picturale, inspirée grande partie de ses années « Crazy Horse ».


ANECDOTES

Le film fut tourné en noir et blanc afin de pouvoir intégrer des séquences du film Un Homme de Fer sorti en 1949.
Spécialement crées pour le film, les scènes avec les bombardiers B-17 furent tournées avec uniquement trois avions récupérés dans les stocks du désert américain.